Info

Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Esprit monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

 

 

Comment ne pas sourire de tendresse
en imaginant cette jeune iroquoise
travailler à ses jolis ouvrages de peau et de perles
dans la simplicité et le silence de son petit tipi
blottie coeur contre Coeur
contre son Seigneur

Kateri Tekakwitha
Egalement connue sous le nom du Lys des Mohawks
est née en 1656 à Ossernenon
sur les rives de la rivière Mohawk située de nos jours dans l’Etat de New York
Baptisée, à 20 ans (son prénom fut choisi en l’honneur de sainte Catherine de Sienne)
Née au Ciel à 24 ans
Béatifiée par le Pape Jean Paul II
Canonisée à Rome, par le Pape Benoît XV1, le 21 octobre 2012
Elle est la première Sainte du continent Nord Américain
Sa devise : Qui est-ce qui m’apprendra ce qu’il y a de plus agréable à Dieu afin que je le fasse ? »

Tekakwitha
« celle qui avance en hésitant ».
Juste cela, son petit nom d’indienne,
lié à une maladie qu’elle contracta dans l’enfance et qui lui laissa une faiblesse physique
a matière à nous rejoindre directement
tant il est vrai que notre course
devient souvent chancelante, tremblante, vacillante
dès qu’il s’agit de mettre nos pas
dans ceux du Bien Aimé

La biographie de cette jeune fille hors du commun mériterait un article très complet.
L’Ordre des vierges n’existait pas à cette époque, mais elle choisit de faire vœu de virginité, en remettant officiellement sa décision entre les mains d’un prêtre jésuite, à 23 ans.
Je vous renvoie ici mavocation.com  ou là jesuites.com , ou plus loin, à la fin de ce post, vers la copie d’un article de la revue Magnificat
pour découvrir Kateri – si vous ne la connaissez pas encore –
et vous émerveiller de ce qu’elle fut.

Il existe également des sites dédiés. Toutes ses biographies font mention, entre autres, du doux miracle qui survint au moment de sa mort : quelques minutes après avoir expiré, son visage grévé de petits cicatrices depuis l’enfance, devint d’une beauté à ravir.

Mais si son histoire est particulièrement belle et touchante au plan spirituel,
elle est aussi très inspirante pour la styliste que je suis.
j’ai pris beaucoup de plaisir à créer ce tee-shirt à son image
Je suis très heureuse de le porter
et j’espère qu’il vous plaira aussi.

 

 

Afin que ce T.shirt puisse convenir à toutes les générations
jeunes filles, jeunes femmes, femmes de tout âge
j’ai opté pour des couleurs à la fois douces et toniques.
Bleu céleste, gris nuage et blanc, rouge aurore
en rappel du drapeau Américain, son pays d’origine. 
Cela tombe juste bien puisque Santa Kateri est fêtée à deux moments dans l’année, selon les pays
Le 17 avril au Canada, en France et pays francophones
Et le 14 juillet au USA (catholic.org)
Aujourd’hui donc, et ses couleurs sont les nôtres aussi !

Pour finir enfin, ce point notable : ce tee-shirt ne comporte pas de signe religieux. Il peut être librement porté partout, quelle que soit notre croyance ou non croyance.

Mais il peut offrir, en toute modestie, l’occasion de parler de cette petite sainte Amérindienne au fulgurant parcours de foi, dans ce Nouveau Monde du 17ème siècle – et de là, peut-être de notre propre chemin spirituel ?

Aussi quelle joie de pouvoir renouveler la représentation de Kateri sur un nouveau support, plus vivant encore qu’une image papier, puisqu’elle se donne à voir sur le vêtement d’un corps en mouvement. Le nôtre !

Oups pour la photo ; elle est temporaire, je n’avais pas de modèle à ma portée pour le porter, mais j’espère la trouver rapidement.

Ce tee-shirt figure dans ma petite boutique
En l’acquérant, vous bénéficiez d’emblée d’une offre de lancement de – 10 %
soit 27 € au lieu de 30 € (+ petite participation au frais de port de 2 € par tee-shirt)
100% coton jersey – coton peigné de belle qualité.
Sérigraphie en trois couleurs.  
Pour éviter toute erreur, reportez-vous au guide des tailles ici, en les comparant avec un tee-shirt qui vous va bien. Les mesures sont précises et vous permettront de choisir la taille faite pour vous.

Et voici juste ci-dessous une copie de la biographie de sainte Kateri de la revue Magnificat. Très bel été à chacun de vous.

Sainte Kateri, priez pour nous !

Biographie :

« Le 17 avril 1680, dans un petit village indien de la Nouvelle-France, Kateri Tekakwitha, une humble vierge iroquoise, mourait en odeur de sainteté. Elle avait 24 ans et n’était baptisée que depuis 4 ans.

Née d’un père païen et d’une mère chrétienne, Kateri devint orpheline à l’âge de 4 ans, suite à une épidémie de petite vérole qui, sans l’emporter elle-même, lui laissa une infirmité aux yeux, des marques au visage et une faiblesse générale. Un de ses oncles l’adopta.
Toute jeune encore, bien que vivant en plein milieu païen, Kateri manifestait des dispositions d’âme très exceptionnelles; elle semblait « naturellement chrétienne ».

Intelligente, aimable, adroite dans les ouvrages d’art et de luxe, Kateri avait en plus un amour du travail très rare chez la femme indienne. Mais ce qu’on ne pouvait comprendre en elle, c’était son amour inné pour la pureté, le silence et la solitude. On ne la vit jamais assister aux réunions publiques, aux jeux, aux spectacles, aux repas et autres divertissements populaires si fréquents dans ces milieux païens.

À 12 ans, ses parents adoptifs décidèrent de la marier. Elle refusa net et, par la suite, s’obstina dans son refus. Quel scandale! Tout le monde se moqua d’elle et, à partir de ce jour, elle fut durement persécutée.

Dieu envoya des missionnaires au village de Kateri; la jeune iroquoise les rencontra par des circonstances providentielles. Elle écoutait avec avidité leurs instructions, pensait souvent à ce Jésus qui rend les coeurs si bons et les visages si lumineux; elle rêvait de recevoir le Baptême afin d’être chrétienne comme sa mère. Ce grand jour arriva pour elle le 18 avril 1676; elle avait 20 ans.

Déjà magnifiquement préparée par la pratique des vertus, la prière, le sacrifice et la ténacité dans la lutte pour le bien, Kateri fut encore fortifiée par la grâce du Baptême qui lui donna le courage de monter jusqu’au Calvaire.

Nous ne pouvons relater ici toutes les souffrances de la sainte enfant. Qu’il suffise de dire qu’à un moment donné, son existence devint si pénible et les attaques contre sa foi si intenses, qu’avec l’autorisation du missionnaire, Kateri décida de s’enfuir de son village et alla se réfugier à la mission du Sault, près de Montréal. C’est dans cet oasis de ferveur chrétienne qu’elle fut accueillie à bras ouverts. C’est là que se perfectionna sa vertu.
Elle était avide de souffrances. La Passion du Sauveur enflammait son amour et stimulait son énergie. Elle passait des heures en prière, soit au pied du Saint-Sacrement, soit dans la solitude d’un bois.

Encore au Sault, une de ses parentes la pressa de se marier. Tout fut inutile. Elle préférait souffrir les railleries, les privations plutôt que d’y consentir.

Bien plus, elle sollicita du missionnaire la grâce de faire voeu de virginité, tout comme les religieuses qu’elle visita un jour à Ville-Marie. Cette faveur lui fut enfin accordée le 25 mars 1679. Kateri devenait la première vierge Indienne de la Nouvelle-France. Jésus, dont elle était désormais l’épouse, Jésus au Tabernacle, Jésus au Saint-Sacrifice, Jésus dans son coeur par la Sainte Communion, c’était sa vie, son ravissement.

Après bien des maladies et infirmités, Kateri s’éteignit saintement. Ces quelques lignes ne sont qu’un aperçu très sommaire de sainte Kateri. Sa biographie est disponible aux Éditions Magnificat ».

Revue Magnificat, avril 1980, p. 73

Commentaires

13 Commentaires

Post a comment
  1. juillet 14, 2017

    Superbe, ce doux T shirt et cette illustration, J’ADORE ! Je l’attends avec impatience.
    On est toutes un peu Kateri; xxx

    Aimé par 1 personne

    • juillet 14, 2017

      Et moi je fonds pour votre conclusion 😊 C’est vrai, on est toutes un peu Kateri, vous l’avez si joliment dit ! ✨ Un grand Merci Colette, je prépare avec soin votre commande. Très bel été à vous! xxx

      Aimé par 1 personne

  2. juillet 14, 2017

    Bravo, belle création !
    Grâce à vous, je découvre cette Sainte dont je n’avais jamais entendu parler.

    Aimé par 1 personne

    • juillet 15, 2017

      Oh génial, j’en suis ravie, d’autant que vous nous faites découvrir beaucoup de belles figures de sainteté sur votre blog 😊 Merci beaucoup pour votre encouragement qui me fait plaisir Jean-Pierre, et très bon été à vous !

      J'aime

  3. Michelle #
    juillet 15, 2017

    Très belle création.Le T shirt est ravissant .Le texte magnifique.Merci beaucoup de nous faire connaitre Santa kateri.Je serai très heureuse de porter ce joli T shirt cet été.Bravo pour tout.

    Aimé par 1 personne

    • juillet 15, 2017

      Merci beaucoup Michelle pour ces mots qui me touchent, quelle gentillesse ! 😊 Je suis heureuse que ce travail textile vous fasse découvrir cette petite Sainte iroquoise. C’est une source de joie de pouvoir la mettre en lumière de façon vivante, à travers vous toutes, qui en porterez le motif. Très bel été à vous !

      J'aime

  4. juillet 18, 2017

    Quel article original, chère Nathalie, et quelle jolie surprise ! Je sens que je raffole de votre si gracieuse figurine ! Moi qui n’avais pas trouvé de T shirt à rapporter du Nouveau Monde, celui-ci arrive au moment parfait, et pourtant j’avais visité des villages indiens au Canada ! Et quelle précieuse Sainte pour notre temps, elle qui avait le visage tout grêlé des suites de sa maladie, et que le Seigneur a paré d’une face toute neuve, merveilleusement belle, après sa mort. Cela me rappelle la réponse de la Vierge Marie à l’une des voyantes à Medjugorje : « Je suis belle parce que j’aime ». Oui, pensons à réjouir Dieu, et notre âme sera toute rayonnante de beauté, ce qui est bien plus efficace que tous les liftings. Ce ravissant T shirt, si lumineux de la blancheur d’âme de Kateri, va embellir mon été ! Bravo à votre merveilleux talent d’artiste !

    Aimé par 1 personne

    • juillet 18, 2017

      Vous me faites rire chère Kristel, merci pour votre réjouissant enthousiasme. Et merci pour vos mots qui me touchent, et pour l’admirable réponse de la Vierge Marie. D’ailleurs, bien que touchée au visage par la maladie, Kateri était une jeune fille que des hommes de sa tribu espéraient pour épouse. Sa bonté, sa sagesse, sa pureté et ses nombreux talents étaient remarqués. D’où la coiffe d’apparat qui orne sa tête sur le tee-shirt. Pour les guerriers indiens, chaque plume représente un acte de bravoure, et Kateri en a tant posé pour parvenir à ce si haut degré de sainteté et pour s’imposer dans sa foi parmi sa tribu païenne, elle, l’orpheline isolée. Son exemple nous édifie et stimule ! Elle désirait rejoindre un monastère, mais le Seigneur avait un autre plan d’amour pour elle. Et c’est vrai que sa représentation, liée à sa culture iroquoise, en fait une figure de sainteté unique au monde. Nous aimons penser à elle avec son habit de peau et ses nattes. 😇 Très bel été reposant et ressourçant à vous ! Dès que j’arrive à me poser, je reprends le blogging et viens vous rendre visite, j’ai un retard phénoménal ! 😊

      Aimé par 1 personne

  5. juillet 19, 2017

    Livraison rapide dans un emballage délicat, taille S impeccable – pour les détails techniques…

    Et pour l’essentiel, qu’il est doux ce beau T shirt avec ces plumes tombées du ciel.

    On attend le suite de la collection… xxx

    Aimé par 1 personne

    • juillet 19, 2017

      Oh MERCI Colette, votre mot me fait tellement plaisir 😊 Vous avez si bien saisi l’esprit de cette première édition, j’ai souhaité en effet beaucoup de douceur pour cette sainte et discrète petite Indienne. Le motif devient clair comme une empreinte en pleine lumière, et fonce en intérieur. Que sainte Kateri vous comble du sourire de sa prière ✨ A très bientôt sur votre joli blog !

      Aimé par 1 personne

  6. juillet 27, 2017

    Merci infiniment, chère Nathalie, pour la beauté de votre T shirt, si merveilleusement et délicatement empaqueté ! Tout est d’une idéale pureté ! Quelle douceur dans ce beau coton si fin, et dans le motif, un véritable ciel de bonheur, si discret en extérieur, et si vivant chez soi ! Oui c’est une joie d’arborer les saintes vertus de Kateri, de quoi être enveloppé de grâces bienfaisantes pour tout l’été ! Encore merci pour votre si beau talent d’artiste, et on en redemande ! C’est si rare, un vêtement d’une telle délicatesse qui peut être aussi un objet de piété selon le bon vouloir de chacun ! Très bel été à vous ainsi qu’à toutes celles qui auront l’heureuse idée de se parer de cette petite merveille !

    Aimé par 1 personne

    • juillet 27, 2017

      Oh cette surprise que vous me faites ce soir, et ces mots ciselés d’une incroyable gentillesse. Merci infiniment chère Kristel, j’en balbutie ! 🌷✨ Que Sainte Kateri vous entoure de sa douce prière, elle qui aimait tant, ici-bas, le silence paisible du recueillement et de l’intercession, au coeur de la forêt, ou dans son petit atelier d’artisanat. Quelle joie que vous la portiez ! 😇

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS