Info

Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Style monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

 

 

Quand mes jeunes neveux sont là, le rythme de mes journées est encore plus tourbillonnant que d’habitude. En l’occurence, écrire une petite méditation spirituelle pour la Toussaint devient une gageure très difficile.

Et tout compte fait, tant mieux puisque cela me permet de vous diriger vers un texte formidable : l’hommage rendu au commandant Caroline Aigle, première femme pilote de chasse qui a rejoint le Ciel – ce firmament qu’elle aimait tant – il y a 10 ans, en 2007.

En ce début de novembre dédié à la commémoration de nos défunts, cet hommage, lu lors de la messe d’A-Dieu de Caroline nous offre un saisissant témoignage d’espérance : Revue de l’Ecole Polytechnique

Et qu’est belle, et même bouleversante, la foi de ces valeureux militaires qui s’adressent à elle comme à une vivante, comme si cette jeune pilote se tenait debout devant eux et leur souriait. Quel réconfort pour nous aussi ! Toute l’espérance chrétienne est contenue dans ce texte magnifique. 

 

 

Dans ma famille, nous sommes particulièrement sensibles au style aircraft. Mon frère, le papa de mes neveux, est un parachutiste et un pilote passionné. Du coup j’ai embarqué mes jeunes designers sur un atelier de création et décoration d’avions en papier.

Le principe est tout simple et fonctionne très bien avec des garçons, mais les filles pourront également participer avec plaisir, d’autant que l’aspect décoratif est très présent dans cet atelier, et que le mobile exige de manier l’aiguille. J’écris cela car, ici, la création des avions n’a remporté aucun suffrage auprès des filles, mais la déco, oui, et le mobile n’aurait assurément pas cette esthétique sans elles. 

Ces pliages ont été réalisés par notre petit collégien et son grand-père à partir de ce site : Comment construire un super avion en papier. La plupart des fiches explicatives sont beaucoup trop difficiles pour un enfant en classe primaire mais notre petit écolier, le plus jeune de mes neveux, a pu facilement reproduire un modèle déjà créé par son grand frère.

N’hésitez pas à les confectionner avec de jolis papiers de couleurs différentes, mais impérativement très souples et très fins, type papier machine 80 g, et même plus fin si vous en trouvez. Oubliez le Canson épais. Certains avions demandent jusqu’à 8 épaisseurs de pliage.

Pendant que mes constructeurs s’attelaient à la tâche, j’ai crée de mon côté de tas de petites étoiles et cocardes en vue du design décoratif des avions. S’il existe des petites perforeuses à étoiles et cercles de différentes tailles pour vous faciliter la tache, des ciseaux et un peu de patience feront bien sûr très bien l’affaire. Les lignes ont été réalisée avec du washi tape coloré et même pailleté.

Pour créer ce mobile, nous avons passé préalablement 3 fils transparents (au moyen d’une aiguille), à différents endroits de chaque avion. C’est un long et minutieux travail. Les mamans pourront intervenir ici pour apporter leur précieuse aide. Certains fils ont été choisis rouge fluorescents à titre de démonstration.

Puis nous avons accroché très simplement l’extrémité de ces fils sur deux branches croisées et fixées au plafond au moyen de cordes fines, mais toutes les variantes sont possibles (cerceau, carré…). Il existe de nombreux tutoriels sur Youtube pour construire des mobiles.

 

Les enfants ont été bluffés par le tracé aérien ce leurs avions en papier. Certains font des loopings assez incroyables quand on les lance. Si vous avez à la maison de jeunes garçons à occuper, je vous recommande vraiment d’expérimenter cet atelier, d’autant qu’un avion en papier ne peut pas briser de vases ou autres dans un salon…

Les décorations n’empêchent aucunement les avions de voler, mais si les enfants souhaitent avant tout jouer avec leurs avions, la légèreté prime, et pour cela, il leur suffira simplement de les faire dessiner sur leurs oeuvres, avec une mise en couleur aux feutres.

 

*

 

Caroline AIGLE, pilote EC 2/2

 

 

 

 

 

 

Atteinte d’un cancer foudroyant, alors qu’elle attendait son second fils, Caroline Aigle a témoigné d’une admirable abnégation pour tenir le plus longtemps possible dans sa grossesse jusqu’à ce que son enfant à naître soit viable, sans recourir à des soins qui aurait pu lui être nuisibles. Béni sois-tu Seigneur pour la vie héroïque et le témoignage éblouissants, si lumineux et généreux de Caroline ! Une petite vidéo d’elle ici : Commandant Caroline Aigle 

Sainte fête de Toussaint et bon mois de Novembre !

Commentaires

6 Commentaires

Post a comment
  1. michelle #
    novembre 6, 2017

    C ‘est magnifique et très émouvant.Un des plus beaux articles.Félicitations.
    Très bon mois de novembre.

    Aimé par 1 personne

    • novembre 7, 2017

      Merci pour ce mot qui me touche beaucoup Michelle. Quelle gentillesse ! 🙂 Nous avons fait cette création en famille, tout au long des vacances, et le projet s’est enrichi de nouveaux avions chaque jour. C’est une belle expérience à vivre. Les enfants et leur grand-père ont vraiment superbement travaillé ! Très beau mois de novembre à vous ! 🙂

      J'aime

  2. novembre 6, 2017

    Merci beaucoup, chère Nathalie, pour ce très émouvant article, et si joliment festif comme d’habitude ! Quelle heureuse idée, cet hommage à Caroline Aigle, à son si beau courage, exemplaire sur tous les plans ! Comme cet article nous fait doucement rêver, voler d’un doux envol de ciel, en cette merveilleuse fête de la Toussaint, où nous nous réjouissons pour toutes ces âmes comblées de Dieu, dans la joie parfaite dont nous pouvons parfois percevoir un peu du sublime dès cette terre ! Je connais une autre jeune femme, musicienne, qui plus récemment a donné aussi sa vie pour que son enfant puisse naître ! Ce sont des parcours héroïques, difficiles à vivre aussi pour les proches, mais qui rapprochent infiniment de Dieu. Il y a cette extraordinaire surprise que la souffrance librement acceptée, assumée, dans le pur Amour de Dieu et du prochain, nous permet d’accéder parfois à l’intime union avec Dieu, à son bonheur absolu. Toutes mes félicitations à vos neveux pour leurs jeunes talents aéronautiques, c’est extraordinaire comme sur la photo l’un d’eux est tout votre portrait !

    Aimé par 1 personne

    • novembre 7, 2017

      Un très grand merci chère Kristel pour le réconfort de vos mots en ces jours de Toussaint. Je n’ai pas trouvé le temps d’écrire une petite méditation, et votre contribution vient si bien compléter l’article par une note plus spirituelle. Oui, quel parcours extraordinaire que celui de cette jeune femme. Dans l’article de la revue polytechnicienne, le lieutenant-colonel Bertrand dit à un endroit : « C’est à ce moment-là que (…) tu as commencé à ne plus t’appartenir totalement (…) ». Certes, car elle était devenue une icône pour l’aéronautique, mais surtout, je crois, car elle était entièrement donnée à sa mission, avec tout ce que cela implique de don de soi, de décentrement de soi, d’expropriation de soi, au service du bien commun. Le don de sa vie pour la vie de son enfant en est le suprême aboutissement, mais elle était déjà préparée à ce don ultime par son parcours héroïque. Quel magnifique exemple !
      Merci aussi pour votre gentil mot à l’attention de mes neveux (qui doivent avoir, à quelques mois près, l’âge des enfants de Caroline). Doux mois de Novembre à vous !

      Aimé par 1 personne

  3. Arthur #
    novembre 7, 2017

    Très bonne et très originale cette idée d’associer un hommage à une jeune pilote de chasse, qui s’est sacrifiée pour son enfant à naître il y a 10 ans, à un atelier créatif sur le thème des avions. Le texte lu lors de la messe d’A-Dieu est émouvant et dégage un magnifique sentiment d’espérance et de confiance en Celui qui nous invite chaque jour à venir le rejoindre avec Caroline pour l’éternité. Quant à l’atelier, voilà de quoi occuper sainement nos enfants ou petits-enfants durant les prochaines vacances lorsque le temps n’est pas propice aux escapades en ville ou dans la nature. Recherche de tutos, pliage, décoration, essais en vol…cela change bougrement des écrans des tablettes et des jeux vidéo!

    Aimé par 2 personnes

    • novembre 7, 2017

      Oui, c’est vraiment un texte marquant qui unifie d’une façon lumineuse le passé, le présent et l’avenir, en retraçant l’itinéraire de cette jeune pilote, en s’adressant directement à elle, et en ouvrant un avenir sur sa nouvelle mission, celle de veiller sur les siens et sur les hommes du haut du Ciel. En travaillant sur cet article, j’ai découvert un très grand nombre de dédicaces (nom de rue ou d’écoles à son nom, timbres postaux, de soirées d’hommage à l’Ecole Polytechnique) témoignant de l’immense admiration que la France garde pour Caroline Aigle, et c’est heureux ! Merci beaucoup Arthur pour ce mot qui me fait un grand plaisir. Et je suis à 100% d’accord, cet atelier origami a la vertu de prouver à de jeunes garçons qu’il est possible de s’occuper de façon constructive en vacances, bien loin des consoles et tablettes, dans un univers vraiment réel pour le coup (on passe de la 2D à la 3D en « sculptant « du papier) et ça fait du bien ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Basic HTML is allowed. Your email address will not be published.

Subscribe to this comment feed via RSS