Info

Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Esprit monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

Posts tagged Carême

 

 

Bien que nous puissions vivre une conversion profonde à tout moment dans l’année, la liturgie du temps du Carême est particulièrement propice à la transformation intérieure à laquelle nous sommes appelés. Nos humbles efforts – que l’on appelle aussi purifications actives – nous y encouragent. Ils peuvent également se présenter à nous comme des révélateurs, lorsque nous avons buté sur tel acte de charité qu’il nous était possible d’accomplir et que nous avons omis, tel engagement de prière que nous n’avons finalement pas honoré, tel petit renoncement qui nous a paru une montagne. Mais ces signes peuvent aussi se lire dans le bon sens : ce qui nous semblait si peu accessible il y a quelques temps est peut-être devenu (ou sur le point de devenir) beaucoup plus naturel aujourd’hui, témoignant avec éclat de l’œuvre du Saint Esprit en nous.

Car au fond, la finalité est bien là : renaître à la vie régénératrice de l’Esprit Saint, qui seul peut faire toute chose nouvelle en nous ; et nous engager résolument dans cet agir nouveau, ce regard nouveau, cette vie entièrement renouvelée, procédant du même Esprit qui a ressuscité le Seigneur !

Accorde à tes fidèles, Seigneur, de s’appliquer de toute leur âme à la préparation de Pâques : que le renoncement imposé à notre corps porte en chacun de nous des fruits spirituels. (Oraison de la liturgie des Heures – AELF)

Oui Seigneur, puissions-nous nous laisser dépouiller du vieil homme et de ses convoitises, et nous appliquer de toute notre âme à te suivre jusqu’à la Croix pour ressusciter avec toi.

 

 

Sur ce chemin qui nous demande une certaine discipline, nous nous trouvons bien souvent confrontés à nos limites et nos faiblesses. Et quand vient le soir et le poids des occupations du jour, nous n’avons pas toujours l’énergie de faire une relecture de notre journée de façon claire et structurée. Notre esprit glisse facilement d’une pensée à l’autre (je ne sais pas vous, en tout cas, moi oui !).

 

 

Aussi, lors d’un atelier, nous avons imaginé ces petites cartes qui tiennent à la fois de l’illustration et du pictogramme, pour nous faciliter la tâche. En les regardant, en les feuilletant, nous pouvons intuitivement établir un petit bilan de notre journée, sans avoir à formuler de façon compliquée ce que nous avons expérimenté ou éprouvé.

Ai-je été généreux de quelque façon aujourd’hui ? Ai-je su partager, ou offrir un peu de mon temps ? Ai-je fait preuve de modération et simplicité dans ma manière de vivre et de consommer ? Ai-je pris le temps de m’arrêter pour prier, faire silence, ou penser à tel ami qui s’est recommandé à mon intercession ? De quelle façon ai-je pu porter du fruit ?

 

 

J’aurais bien aimé vous les proposer dans ma petite e-boutique – avec une mini feuille de route pour en créer soi-même. Hélas la restitution des couleurs de ces petites cartes s’est avérée trop compliquée pour mon fournisseur, j’en suis très déçue. Alors je vous donne au moins l’idée de cet atelier de carême, si vous souhaitez organiser un après-midi créatif avec des enfants, sur ce thème.

*

Pour qui n’aurait pas encore commencé à vivre une démarche de Carême, ne soyons pas inquiets ou découragés d’un possible retard. Nos paroisses et nos monastères ne cessent de nous proposer des temps forts de préparation – méditations du chemin de Croix, Sacrement de réconciliation, Eucharistie, Adoration, conférences de Carême… Le Seigneur nous ouvre les bras et nous accueille tels que nous sommes, là où nous en sommes. Et si nous nous avons l’impression d’être sur le bord de la route, ou trop encombré par un souci, un fardeau, une entrave, un impondérable qui vient s’ajouter à un emploi du temps déjà très chargé, gardons en tête que ces préoccupations se relient en surface à des ressentis fluctuants, aléatoires. Il nous est toujours possible, au-delà du brouillard des sentiments, de poser à un niveau beaucoup plus profond, un véritable acte de foi, de volonté et de croissance, puisque rien ne peut nous séparer du Christ vivant. Notre Dieu d’amour désire nous libérer et nous guérir. Il nous appelle, Il nous aime, Il nous attend, Il nous cherche. Tel point difficile, tel flottement ou telle mise à l’épreuve peuvent justement se vivre comme le lieu d’une rencontre privilégiée avec Jésus, d’un vrai retour vers Lui, et d’un dépassement de ce qui bloque, en Lui.

À tous, un très bel itinéraire spirituel vers la Pâques de la Résurrection du Christ !

 

Mon Timbre a moi - Ecce Amor

 

Si vous connaissez ce blog, ces dessins d’enfant ne vont seront pas inconnus. Oui, nous l’avons fait, nous l’avons testé : les dernières cartolines illustrées de mes neveux sont devenues de vrais timbres !

Il est aujourd’hui possible de créer ses propres timbres officialisés par la Poste. Par son format, la série des petits lapins de mon jeune neveu se prêtait tout à fait à cette proposition. Et s’il m’a fallu y mettre un peu du mien pour me conformer à la procédure du logiciel de ce service en ligne, nous étions tous heureux du résultat à commencer par le petit illustrateur : « C’est dément ! » a-t-il dit tout sourire et les yeux brillant de joie.

Alors c’est avec plaisir que je referai un atelier timbres avec lui et son grand frère, et je l’espère, un article dédié. Dans l’intervalle, si cette opération vous tentait, je peux via les commentaires, vous donner des indications préalables utiles – par exemple les diverses dimensions requises en pixels après numérisation des dessins.

Le seul impératif requis est l’originalité des illustrations (le décalque de notre super héros préféré est exclu bien entendu !)

L’impression finale est prise en charge par la Poste sur beau papier satiné. Si j’ai choisi pour ma part un affranchissement un peu lourd, il est tout à fait possible d’opter pour des timbres verts et des grammages de carte postale. A titre indicatif, une planche personnalisée de 10 timbres en lettre verte vaut 11 euros (et 7 centimes !) TTC et comprend divers petits autocollants en cadeau. L’assemblage accueille jusqu’4 timbres différents par planche et leur validité est permanente. De quoi organiser à petit coût un après-midi créatif et récréatif pour une joyeuse fratrie !

Le lien avec le Carême ? Le Partage bien sûr ! Offrir un peu de son temps, écrire un petit mot, coller un timbre amusant qui recèle une vraie histoire. Bien souvent, les personnes esseulées n’ont pas accès à Internet, elles se sentent coupées des générations actives, déconnectées au sens propre comme au figuré. Le Carême nous convie à leur rencontre. C’est le Christ pauvre et oublié que nous visitons à travers elles.

Fleurs couleur Careme - Ecce Amor

Purple colors donc, avec ces fleurs dont je ne connais ni le nom, ni la variété, et qui par leur palette indigo, leur neutralité aromatique et leur aspect de chardon piquant pour certaines, m’ont semblé évocatrices du temps du Carême – temps du désert, de l’austérité ou de la lutte contre nos excès.

Selon la règle, la décoration florale se fait absente de nos églises à l’exception des solennités, des fêtes et du quatrième dimanche de Lætare (ce prochain dimanche). Cette suppression des fleurs accompagne nos efforts pour tendre vers plus de simplicité, de sobriété et de mesure. Nous avons coutume d’associer Carême et jeûne, pourtant pour nombre d’entre nous, ce n’est pas tant la nourriture le point névralgique du combat, mais la connectivité addictive et le gaspillage de produits en parfait état, répudiés pour leur seul petit défaut : leur fashion obsolescence. Si nous sentons que ces dispositions nous sont familières, il est assurément temps de courir vers les bras miséricordieux du Christ qui nous vient nous en guérir !

Peut-être aussi que la sensation de n’avoir encore rien entrepris à mi-chemin du Carême nous saisit et nous décourage. Si tel est le cas, respirons, il est encore temps ! Il est toujours temps de nous rapprocher du Seigneur, de réveiller notre désir de le prier et l’aimer, de corriger ce qui, en nous, nous éloigne de sa douceur d’amour et nous empêche d’être intérieurement disponibles à son agir transformant et sanctifiant. Le Christ a réellement tout pouvoir d‘inaugurer de nouveaux commencements dans nos vies. Que nous soyons des ouvriers du matin, du milieu du jour ou même de la dernière heure, laissons-le faire son œuvre en nous dès aujourd’hui, et nous refleurirons en abondance avec Lui au matin de la Résurrection !

Très bonne ascension à chacun vers la lumière de Pâques ! J’espère pouvoir vous proposer une surprise et un renfort spirituel avant la Passion…

*

Petite note à l’attention de quelques amis qui se sont gentiment inquiétés de la disparition de ma page Facebook : sans la supprimer, j’ai fini par désactiver cette improbable page que je n’osais proposer à personne ni même lier à mon blog, faute de l’entretenir et la faire vivre. Je vous retrouve bien plus agréablement ici ! 

 

Petit Ange de Careme - Ecce Amor
Avec un petit linge fragile
Sous les paupières de neige,
Essuyer ces perles qui coulent et scintillent
Les larmes transparentes d’un enfant.
Rien de bien grave, un méchant bobo !
Pour ta consolation, je ne te dessinerai pas un mouton,
Ni une brebis, ni un agneau
Mais un petit ange qui te ressemble.
Et je glisserai le même dans mon agenda
À la page des rendez-vous difficiles.
Ces jours-là, il m’encouragera et me réconfortera
Par tes petites farces et ton sourire !

* Oui, un petit ange vêtu du violet liturgique… Bon et saint Carême ! *