Info

Blog catholique. Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Style monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

Posts tagged Décoration Avent

 

 

Sans doute avez-vous, comme moi, observé depuis quelques années, sur le Net et dans les librairies, une floraison d’ouvrages ou d’articles sur l’art d’être heureux ?

Comme cette mouvance venue des pays du Nord, valorise les belles petites choses qui nous font du bien, le sujet rejoint par là le propos de ce blog, et tombe finalement à point en ce joli temps de l’Avent.

Décorer un sapin qui embaume le pin, se plonger dans un bon livre sous la tiédeur d’un duvet, confectionner des petits sablés de Noël en forme de lune et d’étoile, allumer les premières bougies de l’Avent… Ces moments ne sont-ils pas spontanément apaisants et ressourçants ?  Oui, bien sûr !

En Scandinavie, cette recherche authentique du bonheur est appelée Hygge (Prononcez « Houga »). Ce mot n’a pas d’équivalent dans la langue française, et les seuls termes qui pourraient s’en approcher sont les emprunts anglais « cocooning » et « cosy » bien qu’ils soient trop limitatifs pour exprimer les dimensions de convivialité, d’accueil bienveillant et chaleureux qu’implique cette démarche intérieure. Chez nos amis scandinaves, les fruits de cette philosophie sont réels, palpables, visibles : privés d’heures de soleil et de lumière par rapport à nous (la nuit tombe à 15h en hiver), les Danois se disent heureux et sont heureux de vivre !

En France, nous n’avons pas encore développé cette culture. Nos rythmes et charges de travail, nos courses dans les transports, les nombreuses tâches de l’intendance de la maison, bref le tumulte général de nos vies, tendent à nous faire oublier le poids de grâce que recèle chaque journée.

Comment y remédier concrètement ?

Pour qui croit, la première clé est assurément la prière. Que nous ayons le sentiment de savoir à peu près comment nous y prendre, ou au contraire, pas du tout, le Seigneur est toujours là pour nous. Et dans sa douceur d’amour, Il nous ouvre grand les bras : Venez à moi, vous qui ployez sous le fardeau, et vous trouverez en moi le repos .

Celui qui a fait – ou qui désire faire – l’expérience des prévenances de son amour, est simplement invité à faire ce pas de foi : croire que le sens profond de son activité humaine pourra s’éclairer et prendre forme, au moment voulu, dès lors qu’il confie au Seigneur tout le composé de ses désirs et ses projets. Dieu prend soin de nous. Il nous aime, nous guide, nous relève, nous chérit, nous purifie pour nous conduire vers le plein accomplissement de notre être. Et cette tension vers la réussite de nos projets, selon ses critères à Lui, est une source d’espérance et de bonheur.

Quand Saint Paul nous exhorte à la joie Soyez toujours joyeux, priez sans cesse, rendez grâces en toutes choses, cette injonction implique que notre joie trouve sa source dans notre union intime au Christ. Dans cette perspective, cette joie (le plus souvent spirituelle et non sensible) devient accessible au souffrant, au malade, au prisonnier, au délaissé : je suis heureux parce que je suis avec toi, Seigneur.

Pour autant, le croyant n’en a pas moins part aux petits bonheurs de cette création terrestre. Nous sommes des êtres de chair et de sang, et les petits réconforts que nous pouvons nous ménager au fil de nos journées sont importants pour notre équilibre.

Le bon sens danois nous propose justement de rééquilibrer nos agendas surchargés, par un remède très concret consistant à se réserver des petites plages de temps, dans la visée de savourer l’instant présent.

Qu’il s’agisse de déguster avec des amis une part d’un fondant fait maison, de se délasser dans un bain aux essences de citron, de passer un petit moment seul à boire un thé chaud devant une colonie de petits lumignons scintillants, de se réjouir de l’harmonie d’une pièce après l’avoir rangée et lessivée ou du jardin après l’avoir vigoureusement ratissé, nous pouvons trouver bien des occasions d’éprouver des joies sensibles et prendre le temps d’en ressentir le bienfait. Tout cela est simple et bon, comme un déjeuner de poisson grillé sur une rive, au bord d’un lac. Le Seigneur nous enseigne aussi cet art, Lui qui vient s’inviter chez nous et prendre notre nature. Comment pourrions-nous nous émerveiller de Son incarnation, sans nous réjouir de la nôtre, appelée à être glorifiée par la Sienne !

 

Ces moments si petits et insignifiants qu’ils puissent paraître ou durer, ouvrent une dimension précieuse, me donnant de vivre non plus dans le temps effréné de mon agenda, mais dans le temps de la rencontre, du moment favorable, dans le temps de Dieu. C’est l’instant présent, où je peux prendre conscience de l’incroyable chance que j’ai d’exister et d‘être là, dans un cadre apaisant où je me sens heureux de vivre, relié à ceux que j’aime, qu’ils soient présents ou non.

À l’heure où les réseaux sociaux ont de plus en plus d’influence sur nos vies, où nous risquons, via les likes, de profiter davantage de la photo du bon moment que nous postons plutôt que du bon moment en question, ces petits moments peuvent même devenir curatifs.

Cet art de vivre participe aussi à produire des effets positifs sur notre santé : au cœur de ces petites oasis que nous nous ménageons, nous privilégions généralement la sensation, la perception pure, par l’activité de nos sens humains (qu’il nous suffise d’éplucher une orange et tous nos sens sont sollicités jusqu’au petit bruit de l’écorce que l’on arrache), tout en laissant un peu au repos notre cerveau raisonnant.

Cet état de réceptivité, d’accueil, et de calme intérieur est au fond un moyen tout simple et efficace de se détendre, d’apprendre à être présent à soi et au monde, et d’apprécier ce que l’on est en train de vivre. Nous retrouvons quelque chose de très similaire dans la méthode Vittoz* qui éduque à l’accueil, sans jugement ni tension, de l’instant présent, dans l’optique de procurer de façon naturelle, repos et ressource au système cérébral.

L’accueil est en effet une dimension essentielle de cette tension légitime vers le bonheur ; il ne s’arrête pas à l’accueil du bon moment qu’il m’est donné de vivre maintenant, il s’ouvre plus largement à l’accueil de l’autre : l’autre, tel qu’il est, qu’il ait un caractère agréable ou pas, pour me donner de vivre avec lui, ne serait-ce qu’un petit quart d’heure, un moment léger, fluide, gratuit et heureux, un convivium dont chacun sortira avec le sourire !

En creusant un peu, nous découvrons combien cette démarche est loin d’être une simple échappatoire.  Elle se propose au contraire comme une petite auto-régulation qui aide à prendre fidèlement soin de soi, et qui nous donne d’accueillir nos tribulations avec davantage de sérénité, de confiance et de force physique !

*

Il se trouve que l’une des séries d’illustrations de la nouvelle collection d’hiver épouse tout à fait le thème de ce jour – mon esprit devait travailler en sous-marin ! Toutes les cartes de cet article font partie de la nouvelle collection et peuvent se retrouver en boutique chez Minty Hours : clic ici !

Pour vous chers lecteurs de ce blog, -10% avec le code BELAVENT18 (écrire tout attaché) pour tout achat dans la boutique MINTY HOURS jusqu’au 24 décembre minuit (la case pour insérer le code apparaît vers la fin de l’opération d’achat). Si vous avez passé une commande cette semaine sans avoir encore connaissance de ce code, nous vous glisserons automatiquement une surprise équivalente aux 10% !

A tous et à chacun, un très bel Avent !

*

 

* La méthode Vittoz : méthode rééducative visant à rétablir l’équilibre cérébral au moyen d’exercices simples et pratiques. C’est une proposition respectueuse du fonctionnement humain et tout à fait compatible avec la foi chrétienne. Des formations existent à ce titre dans certains monastères et centres diocésains de France.

 

 

 

Dans un mois, cela fera 4 ans que ce petit blog existe.

Et en 4 ans, vos nombreux messages de soutien, en commentaires visibles ou privés, m’ont donné de réaliser que les propositions créatives qui jalonnent ce site sont susceptibles de rejoindre beaucoup d’entre vous, indépendamment de toute croyance ou non croyance.

Ce précieux encouragement m’a permis de réfléchir à un possible développement dans cette direction, et en cette fête de la saint Nicolas, j’ai la joie de vous faire découvrir aujourd’hui une nouvelle marque et un nouvel espace : Minty Hours.

Minty Hours est une petite carterie haut de gamme, à la ligne proche de celle de ce blog puisqu’elle centrée sur les petites joies et l’embellissement du quotidien, toute proche donc, mais sans contenu confessant la foi, pour être vraiment destinée à tous.

Et puisque les deux lignes se répondent et se complètent, quelques cartes religieuses signées Ecce Amor sont venues se glisser dans cette première collection spécialement dédiée à l’Avent, tandis que les petites cartes Minty Hours, s’inspirent surtout de la réalité concrète de nos vies.

Ces cartes nous parlent tout simplement du joli temps de l’Avent tel qu’il prend forme au quotidien dans nos demeures, des préparatifs qui font palpiter le coeur des enfants, de l’effervescence de nos maisonnées, des joies de la neige ou des petits délices de l’hiver comme une couronne de litchis ou un goûter de Noël ! De par leurs thèmes, elles s’ouvrent véritablement à tous, au delà de toute croyance, et allument une petite lumière sur la grâce de notre incarnation. Un blog verra bientôt le jour pour enrichir ce nouveau concept. Je ne poste pas davantage de photos pour vous laisser la surprise  !

Alors n’hésitez pas y faire un petit tour, et si cela vous plaît, à le faire connaître autour de vous. Pour toute commande, même minime, écrivez dans la petite case du commentaire qui apparaît au moment de l’achat, « Ecce Amor », et vous recevrez un petit cadeau signé Ecce Amor.

*

Bien sûr, ce travail ne m’a pas laissé de répit pour écrire ici un petit quelque chose pour l’Avent, mais je suis tombée hier sur cette belle phrase de Saint Augustin à propos des saints du Ciel « Toute la joie n’entrera pas en ceux qui se réjouissent, mais ceux qui se réjouissent entreront tout entiers dans la joie ».

Et au fond, cette veille qui nous est proposée en ce Temps de l’Avent n’a-elle pas un motif très semblable? Ne s’agit-il pas de préparer notre coeur de façon à entrer tout entier dans la joie de Noël ? Pas juste en notre intériorité (ce qui est déjà très beau), mais tout entier – corps, âme, esprit – à la mesure de cette extraordinaire réalité : la venue en notre chair de notre Dieu d’amour !

Alors à tous et à chacun, un beau et bon cheminement vers la lumière de Noël !

 

avent-2016-0-ecce-amor
Après l’essai passionné de nos dernières créations à l’aquarelle
Cette jolie technique s’est imposée d’elle-même pour notre petit atelier de l’Avent
sur le thème biblique de l’attente du Sauveur
entrelacé à celui des joies de l’hiver.

 

avent-2016-1-ecce-amor

 

La thématique de l’Avent étant plus beaucoup abstraite que nos récentes gourmandises
nous avons créé à l’unisson,
mains d’adulte affairées aux petits dessins minutieux
et mains d’enfant chargées des taches et dégradés de couleur

 

 

Mais surtout,
la lecture méditée des Evangiles
nous a donné de découvrir une signification spirituelle
aux délicats fondus que permet l’aquarelle
orientant ce réjouissant travail de couleur
vers un petit exercice contemplatif et conceptuel.
avent-2016-4-ecce-amor

 

 

O Jésus
O Verbe éternel
Nous t’espérons
Nous te désirons
Nous t’attendons !

 

 

Viens préparer nos coeurs
à l’inouï de ta venue.
Germe divin,
tissé dans le secret
Tu prends chair de notre chair
et Tu épouses notre existence,
pour nous rendre l’innocence.

 

 

Bruisse la source d’eau vive
Perle ta rosée d’amour
Brillent ta clarté, ta lumière
dans la nuit de nos misères.

 

avent-2016-8-ecce-amor

 

Bel et saint Avent à tous et à chacun !

Beaucoup de ravissants ornements, sapins, emballages cadeaux et crèches de Noël sont visibles sur les réseaux sociaux – notamment sur Pinterest et Instagram – mais dans la vraie vie, nous sommes souvent en retard. Moi comme beaucoup d’entre vous ! Aussi restons sereins, nous avons tout l’Avent pour nous préparer. Et comme le thème de cette petite banderole décorative couvre tant le temps de l’Avent que les mystères de Noël, cette décoration à compléter vous sera bientôt proposée dans ma petite boutique, Je réfléchis à la meilleure façon de le faire. A bientôt !

 

Winter - Ecce Amor

… à la venue de notre Sauveur !

Me voici, en pleine confection de petits présents, jusqu’au papier cadeau lui-même fait main… à l’encre et à la plume. Les cadeaux les plus légers ont rejoint les ornementations du sapin sur le joli thème de la petite fille aux allumettes. Un petit conte très bref, mais si attachant à lire et méditer avec les petits !

« Aussitôt elle se vit assise sous un magnifique arbre de Noël ; il était plus riche et plus grand encore que celui qu’elle avait vu, à la Noël dernière, à travers la porte vitrée, chez le riche marchand. Mille chandelles brûlaient sur les branches vertes, et des images de toutes couleurs, comme celles qui ornent les fenêtres des magasins, semblaient lui sourire. La petite éleva les deux mains : l’allumette s’éteignit ; toutes les chandelles de Noël montaient, montaient, et elle s’aperçut alors que ce n’était que les étoiles. » (Hans Christian Andersen)

 

Papier cadeau - Ecce Amor

Bon préparatifs de Noël à tous, tant dans nos demeures que dans nos cœurs, en cette nouvelle année liturgique qui s’ouvre. Que la rosée de la Miséricorde nous inonde de joie et de tendresse, et nous prépare à retrouver un regard d’enfant, à l’image et à la ressemblance de notre Dieu d’amour.

 

Avent 1 - Ecce Amor

Après la bouleversante tragédie de novembre,
j’ai eu besoin d’un petit sas
pour entrer dans la lumière de l’Avent.
Quand j’ai proposé à mes neveux un atelier créatif sur le thème de Noël,
le soleil brillait encore,
et cette belle éclaircie leur a inspiré une pré-décoration
toute personnelle et assortie à la couleur du ciel.
Exit les jolis flocons et motifs enneigés,
ils ont préféré reprendre la mascotte de nos bonbons.
Et les récents évènements en ont fait une petite pédagogie improvisée,
pour approcher le mystère du mal, de la mort, et de la guerre
comme celui de l’amour, l’Espérance, et la fraternité.
L’Avent nous appelle à préparer notre coeur
au Dieu de tendresse qui vient nous visiter.

Avent 2 - Ecce Amor

Avent 3 - Ecce Amor

Avent 4 - Ecce Amor

L’un des jeunes artistes souhaitait apparaître
C’est lui l’auteur de ce drôle de petit chat et le coloriste en chef de l’opération.

Avent 5 - Ecce Amor

Notre banderole se déploie
d’un bout à l’autre de la pièce à vivre !
Comme je n’avais qu’un après-midi pour oeuvrer avec les enfants,
j’ai scanné leurs dessins pour les reproduire en différents coloris
et tripler leurs productions.

Pour celles et ceux qui souhaiteraient le tutoriel de cette création maison
Rien de plus simple :
un peu de ficelle,
des paillettes à saupoudrer,
un lot de mini pinces à linge à 2,60 € chez Rougier & Plé,
du papier solide type Bristol ou Canson à haut grammage pour supporter colle, couleurs,
et paillettes sans corner.
Nous avons découpé notre petites cartes au format 6 X 7 cm.
Les dessins ont été créés initialement au feutre, à main levée par les enfants, et mis en couleur par leurs soins.
Une jolie façon d’entrer dans l’Avent en communion avec les foyers qui ont un tout petit budget.

Car ces petites cartes n’ont pas seulement une vocation décorative.
De la taille d’une étiquette cadeaux, elles pourront orner nos présents…
Jusqu’à s’offrir elles-mêmes en cadeau !

Doux et fervent Temps de l’Avent à tous. Puisse l’avènement du Christ Sauveur apaiser et consoler nos coeurs endoloris.