Info

Blog catholique. Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Style monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

Posts tagged Prière pour les défunts

 

 

Les âmes de nos disparus sont dans ta main Seigneur,

Sur cette terre, ils ont connu le bonheur, la joie,

la douleur, la peine et l’épreuve.

Aujourd’hui, ils reposent dans ta paix.

Certains sont déjà entrés dans ta gloire,

Ils ont été purifiés comme l’or au creuset.

Ta lumière resplendit sur eux, 

et la sève de ton propre amour 

irradie leur âme innocente.

D’autres sont encore en chemin vers toi,

ils se laissent émonder

dans l’attente éblouie du jour de ta visite 

où Tu les conduiras en Paradis.

 

Seigneur, éclaire le coeur de tes enfants

qui cheminent ici-bas sans espérance.

Donne-leur d’ouvrir les yeux

sur les réalités du Royaume que Tu nous prépares.

Illumine leurs profondeurs,

délivre-les de toute angoisse face à la mort.

Accorde-leur la confiance paisible

de retrouver, un jour,

dans la douceur de ton Amour,

ceux qui ont tant compté pour eux.

 

*

Un petit mot sur le mystère du purgatoire :

Lorsque notre vie prend fin sur cette terre, nous mourons comme nous sommes.

Bien que la voie de la sainteté soit réellement possible pour chacun de nous, nous savons bien combien ce chemin est difficile. C’est un vrai projet de vie qui nécessite déjà d’en avoir le désir ici-bas, la volonté de s’attacher très intimement au Christ pauvre, et la disposition de coeur de se laisser radicalement purifier. « On ne peut entrer au Ciel si on n’amène pas le Ciel avec soi » (Adrienne Von Speyr).

Le Paradis, c’est la communion avec Dieu et avec tous les saints du Ciel. Dans cette communion d’amour, nulle âme ne pourrait, un seul instant, être tentée de se regarder elle-même, ou de se mesurer aux autres. Ce ne serait plus le Paradis ! Ici, chacun est pur, de la pureté même du Christ. Ici, tout n’est que don et re-don, tout n’est que partage et joie d’aimer en Dieu. Tout n’est que pur amour, et circulation d’amour.

Autrement dit, nous ne pourrons rejoindre notre Seigneur et nos frères entrés dans la gloire, qu’en étant devenus, chacun, un autre Christ, avec notre nature de créature, et les traits de notre personnalité propre. L’amour en nous doit atteindre l’absolue perfection, dans un dessaisissement total de nous-mêmes. Et cette humble perfection ne peut pas être approximative. L’amour sanctifiant de l’Esprit Saint a mission de tout embraser, tout consumer en nous, jusqu’à la refonte parfaite de notre être. Une âme défunte comprenant qu’il reste encore en elle une infime attache, ne voudrait pour rien au monde accéder au Ciel ! Le purgatoire est donc cet état de purification où tout notre être passe du moi à l’Amour de Dieu et à l’amour des autres.

Gardons nos défunts dans notre prière, aidons-les par notre intercession, et soutenons aussi les âmes que nous ne connaissons pas, ou celles dont nous pouvons penser qu’elles ont besoin d’aide.

Et en cette solennité où nous fêtons l’immense foule de saints anonymes, confions-nous à la force de leur prière. A tous et à chacun, une bonne fête de la Toussaint !

 

Pour aller plus loin sur ce sujet de la vie après la mort, il y a cet article-ci sur ce même blog : Le Royaume des Cieux et la vie du monde à venir

 

 

immortelles-ecce-amor

 

Si personne n’a jamais vu Dieu, c’est son Fils, le Christ mort et ressuscité par amour pour nous, et l’immense foule de ceux qui sont avec Lui, unis à Lui, qui nous le révèlent.
Dans l’éternité bienheureuse, au coeur de la communion des saints, chacun est paré de ses propres qualités personnelles, formant une unité de beauté, telles les couleurs de l’arc en ciel. Et tous ensemble reflètent, dans la lumière, une seule icône de gloire : Jésus Christ.
Les saints sont le trésor de l’Eglise, et nos louanges à leur gloire font de cette liturgie de Toussaint une fête profondément joyeuse. « En ta présence, la joie est sans mesure, à ta droite, le bonheur ne finit pas », dit une antienne de ce jour. C’est en réalité la Commémoration de tous les fidèles défunts, que nous célébrons le 2 novembre, qui confère à la Toussaint son caractère de gravité. Nous prions pour tous ceux qui, sans être encore pleinement unis à Dieu, se laissent purifier comme l’or au creuset et pèlerinent vers le Paradis.

Je vous livre à cette occasion la méditation du Père Sertillanges, qui traduit de façon très juste, en peu de mots, à travers la belle image de la maison familiale, toute l’espérance chrétienne. N’hésitez pas à donner ce petit texte aux personnes de votre entourage qui ont perdu un être cher, cette prière apaise et fait beaucoup de bien.

Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme

Par la mort, la famille ne se détruit pas, elle se transforme, une part d’elle va dans l’invisible.
On croit que la mort est une absence, quand elle est une présence discrète.
On croit qu’elle crée une infinie distance, alors qu’elle supprime toute distance,
en ramenant à l’esprit ce qui se localisait dans la chair.
Que de liens, elle renoue, que de barrières elle brise, que de murs elle fait crouler, que de brouillard elle dissipe,
si nous le voulons bien.
Vivre, c’est souvent se quitter ;
Mourir, c’est se rejoindre.
Ce n’est pas un paradoxe de l’affirmer.
Pour ceux qui sont allés au fond de l’amour : la mort est une consécration non un châtiment.
Au fond, personne ne meurt, puisqu’on ne sort pas de Dieu.
Celui qui a paru s’arrêter brusquement sur sa route, écrivain de sa vie, a seulement tourné la page.
Plus il y a d’êtres qui ont quitté le foyer, plus les survivants ont d’attaches célestes.
Le ciel n’est plus alors uniquement peuplé d’anges, de saints connus ou inconnus et du Dieu mystérieux. Il devient familier, c’est la maison de famille, la maison en son étage supérieur, si je puis dire et du haut en bas, le souvenir, les secours, les appels se répondent.

Père Antonin Sertillanges (1863-1948)

*

Seigneur, accueille nos frères qui sont morts :
qu’ils partagent le sort des saints dans la lumière.
Prière des Vêpres – Textes liturgiques AELF

Bonne fête de Toussaint et à très bientôt. Je vous retrouve dans quelques jours avec un tout nouvel article.