Info

Blog catholique. Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Style monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

Posts tagged Signet communion

 

Ce sont généralement les mamans qui prennent en main les préparatifs de la Communion de leur enfant, et comme tout évènement très important, cela implique pour elles de penser à moult détails pratiques : menu de fête, table ou buffet à dresser, dessert festif, tenue de cérémonie, aube éventuelle, fleurs, dragées, cartes souvenirs… Chaque détail prenant part à la beauté et la joie de ce jour.

Car ce sacrement marque une nouvelle grande étape de foi dans la vie spirituelle d’un enfant.

À travers l’Eucharistie, le Pain de vie, Jésus nous offre son Corps et son Sang rendus présents pour nous par l’Esprit Saint. Et sa Chair divine vivifie notre propre chair, afin de nous faire participer de tout notre être – corps, âme, esprit – à sa résurrection et à sa condition glorieuse.

Il se produit donc quelque chose d’immense pour le petit communiant, et le début d’une profonde et grande amitié avec Jésus !

Les photos offrent ici un petit aperçu des cartes et signets de communion de ma petite carterie Minty Hours.

 

Délicatement imprimés sur papier haut de gamme, et marqués d’une colombe dans l’épaisseur du papier, ils sont pensés pour exprimer cette réalité spirituelle de notre union au Christ, et le rappel de notre vocation à la sainteté.

La collection est en ligne ici : Minty Hours

En comptabilisant le nombre de modèle et le nombre de couleurs disponibles par modèle, la collection offre actuellement un choix de 24 modèles différents pour les filles, et autant de modèles pour les garçons. Le choix peut encore s’étendre grâce aux différentes possibilités de personnalisation (par exemple la modification du tracé de sourcil, en fonction du tracé réel de votre enfant), pour un rendu unique. Pour nos petits communiants d’origine antillaise ou africaine, nous finalisons, et les cartes seront bientôt en boutique !

Et sans même avoir de sacrement en vue, il est bien sûr aussi possible de créer une carte avec un verset d’évangile pour un proche ou pour soi.

Carte Baby Antilles-Afrique Minty Hours

Beau dimanche de Laetare à chacun de vous ! J’ai profité de la joie spéciale de ce dimanche, pour publier ce post qui nous transporte déjà dans la lumière pascale. À venir, un post sous forme de petites clés au sujet de la prière d’adoration.

* 

Et touchée comme vous tous par le cataclysme qui bouleverse notre Eglise, je vous propose une conclusion sur les paroles profondément réconfortantes de Sœur Véronique Margron, Dominicaine, présidente de la Conférence des religieux et religieuses de France, et médecin. Des mots à garder précieusement dans notre montée vers la Semaine Sainte. Des mots forts qui nous appellent à garder fermement notre main dans Celle du Seigneur et à trouver tout courage pour réparer son Eglise.

« Je ne suis pas catholique à cause des prêtres, y compris les meilleurs. Et ils sont nombreux.
Je suis catholique à cause de Jésus, le Christ, homme totalement vrai, accomplissant ce qu’il dit, donnant toute la vie pour ceux qu’il aime : notre humanité précaire, bouleversée et malmenée par le tragique de la vie. Notre humanité parfois fracassée par des prédateurs, au sein même de la maison qui devrait être la plus sûre : l’Église du Christ.
Je suis catholique à cause de l’Eucharistie, où nous devenons le corps que nous recevons. Où nous sommes convoqués à vivre de la vie du Christ, du creux de nos simples existences ordinaires.
Je suis catholique parce que je crois la parole de Dieu, celle qui me raconte que mon Dieu a pris la décision de faire alliance avec l’humanité, de la sauver de l’esclavage et du désespoir. La Parole de Dieu qui me raconte un Dieu qui décide, gratuitement, par pur amour, de venir s’asseoir à la table de mon existence. De toute existence, pour la partager. »

Véronique Margron : https://rcf.fr/la-matinale/je-ne-suis-pas-catholique-cause-des-pretres