Info

Micro observatoire de la beauté, à la rencontre des grâces, des émerveillements et des joies toutes simples de la vie. Art de la maison, Création contemporaine, Style monacal, Design écologique, DIY, Artisanat d'art, Illustration.

Posts tagged Vie consacrée

 

 

Comme la fiancée fait la joie de son fiancé, ainsi tu feras la joie de ton Dieu (Is 62, 5)

A l’occasion de ce 2 Février, Fête de la Présentation du Seigneur au Temple, et Fête de la Vie consacrée, je vous propose une petite méditation sur l’espérance chrétienne, le mystère de la mort, et notre devenir dans l’au-delà. Je profite spécialement de cette fête puisque l’état de vie d’une épouse du Christ est un signe eschatologique de la vie du monde à venir. Il préfigure l’union du Christ et de l’Église, et offre aussi une image de l’union à laquelle nous sommes tous appelés dans le Royaume des Cieux.

Alors très belle Fête de la chandeleur à tous et à chacun ! Et si vous le souhaitez, ce regard de foi sur la vie après la mort est juste ici : (suite…)

 

Couronne florale Hiver - Ecce Amor

Eh bien oui,
Le temps des beautés et délices de Noël est fini
Et pour seule confiserie,
Ma fenêtre m’offre
Une barbe à papa de nuage
Dans un ciel blême
Trempée de pluie
Et de givre clair.
Comme une aquarelle de carême
Qui s’esquisse déjà.
Mais sous les frimas, en ce 2 février
Joie, bougies et fleurs illuminent ma demeure
Aujourd’hui est un jour de fête
Syméon prend l’Enfant Jésus dans ses bras,
Et reconnait en Lui le Christ et le Messie
C’est la Fête du Seigneur,
Et la fête des consacrés.
Que roses et frésias exhalent
Leur bienheureuse fragrance !

Cette heureuse occasion me donne de vous faire connaître l’une de mes petites soeurs consacrées dans l’Ordo Virginum, Karina Gribanova, musicienne et interprète. Son chant est un baume de douceur. Clic vers YouTube

Juste ici, le Do It Yourself de cette couronne de fleurs d’hiver, et une petite réflexion sur la beauté, pour qu’à l’approche du Carême, grandisse en nous le désir de faire de ce chemin, une éclosion de grâce.
A l’heure de l’essor de la médecine esthétique et de la tentation de rester « beau et jeune à tout prix », qu’en est-il du mystère de la beauté ? Qu’est-ce que la vraie beauté ? Existerait-il une beauté au delà de toute beauté, communicable et contagieuse, hors de tout artifice, et si une telle merveille existait, où courir pour l’atteindre ? (suite…)

 

Women without men* Elles épousent mystiquement le Christ, Fils de Dieu… (Canon 604) *

En publiant cette belle épreuve d’Eve Arnold, je pense à M., une merveilleuse dame de quelques 70 années dont j’ai croisé – il y a peu, au mariage d’une jeune fille – le visage ruisselant de larmes. « Je pleure, m’a-t-elle dit, je pleure à cause de son bonheur, mais surtout pour moi, parce que j’ai tout raté… je ne me suis pas mariée ».

Chère âme, ne pleure pas. Ne pleure plus. Permets-moi timidement de te dédier cette photographie. Ne t’afflige pas de te sentir étrangère ou exclue de la joie ces jeunes épousées car leur allégresse annonce ta future félicité, leurs noces mystiques préfigurent tes célestes épousailles, leur ineffable grâce manifestent une réalité qui sera tienne. Ne regrette ni la frêle et belle jeune fille, disparue du miroir. Ni la clarté des beaux jours, ni l’âge des fiançailles et de l’amour. Ne déplore pas tes cheveux de neige et d‘argent, l’inflexible course du temps, le voile sombre du couchant. Ne pleure pas ce fiancé attendu, désiré, espéré, ce rendez-vous manqué. Ne pleure plus. Car un jour, un jour, dans l’hymne splendide d’un chant de louange, Celui que ton cœur aime viendra. Celui que servent les anges, Celui dont le soleil et la lune admirent la beauté te donnera, en signe d’alliance, un anneau. Comme une fiancée, Il te vêtira de lin blanc et pur, et couronnera ton front de fleurs d’or, de nacre, et de joyaux. Ne pleure pas, aime, espère et crois. Un jour, dans l’aube nouvelle, ton Seigneur et ton Dieu t’épousera.

* Debout, Jérusalem ! Resplendis : elle est venue, ta lumière, et la gloire du Seigneur s’est levée sur toi. (Antienne pour la Fête de la Présentation du Seigneur au Temple, © AELF) *